Archives de catégorie : Non classé

Joyeuses fêtes à tous, quelques news et photos 2017 à suivre

Expo photo Argentière Maison de Village, Eté 2017.cl. L.Moreau. Arête de l’Aiguille du Midi l’arête. Hommage à Samivel… expo hiver déc.2017-mars.2018, Agence BNP Chamonix. Photo de l’Affiche de l’évènement Juin 2018 à Chamonix, « Sustainable summits », 4e Conference internationale.

Le Mont Blanc vu de l’Aig. du Midi, avec une mer de nuages qui illustre le remplissage des vallées lors de la dernière glaciation. A gauche l’Italie, à droite la France, cl. Luc

Avec l’Equipe de M6 au Montenvers, 2017.

Eté 2017 à la Mer de Glace, Luc avec deux jeunes aventurières arrivant du Groenland …

Hommage à J. F. Hagenmüller, guide et photographe, Mont-Blanc et Mer de glace, le plus grand glacier français, 12 km de long. cl. J.F. Hagenmüller vue du Moine, merci J.F. et veille sur nous !

Les magnifiques séracs « en damier » du glacier de Bionnasssay, nom qui vient du fromage du même nom… cl. Luc, vue aérienne.

Les neiges rouges, Hommage à R. Vivian, mon professeur, si littéraire, écrivain (« les neiges rouges » étant un titre d’un de ses livres !) qui m’a tant appris jusqu’à ma thèse en 1995.

Ludo, il se réduit ce Drus ??? Ludovic Ravanel, mon collègue Géomorpho-glaciologue au Montenvers mesurant sa paroi fétiche ? presque 900 m de verticalité, la face ouest des Drus… 07 juillet 2017. Inauguration de la nouvelle gare du Montenvers.

Est-ce l’Erosion Naturelle ?
Le 10.09.2011, encore un morceau du Pilier Bonatti aux Drus s’éffondre… Alors oui c’est vrai il y en a eu tant (d’effondrements) pour former cette aiguille verticale ! Mais devant nous, çà nous touche beaucoup, surtout qu’on ne refroidit pas le climat avec nos GES (Gaz à Effet de serre) !
La glace des fissures fond encore plus vite surtout lors les canicules, (en 2011 les rhododendrons ont fleuris en mai au lieu de juillet au Montenvers, juste en face!) et quelques semaines plus tard, en automne ou hiver (dixit Ludo) souvent… des pans d’alpinisme mythiques comme ce pilier Bonatti, tombent, ici sur le glacier des Drus en dessous… Alors l’érosion des montagnes ? cl. L. Moreau 2011. vu du Montenvers.

Qu’as tu trouvé Louis au fond de ce moulin du Groenland en compagnie de Maël (mon frère de spéléo ! et père de mon filleul Malik)
1993, cl. J.P. Astruc,, expo hiver 2018 Agence BNP Chamonix, merci Jean Phi !

Table glaciaire, glacier de Talèfre, Mt-Blanc 2016. Attention à ne jamais rester ni camper sous le rocher !! surtout quand le pied de glace est fissuré ! cl. Luc

le même rocher le lendemain… le pied de glace n’a pas résisté, cl. Luc 2016

La cabane des EPF au Groenalnd, côte ouest , glacier Eqi. P. Emile Victor l’avait fait venir de France, et on essaye de la préserver et la restaurer pour en faire une nouvelle base scientifique et culturelle franco groenlandaise ! cl. 2016. _8 expéditions scientifiques de 2011 à 2017…

Dans la Cabane avec nos amis glaciologues suisses de Zurich de l’EPFZ. AU mur on devine les écrits des EPF à préserver… cl. Luc selfie.

Canada, Baie Comeau, côte Nord, expo « des glaciers et des hommes » de chamonix venue aux Jardins des Glaciers, église de Baie Comeau, magnifique expo ! ici avec son co-créateur J.Y. Bouchard. 2012

Dans le Grand Moulin Mer de Glace 2012

Départ Vallée Blanche, l’arête, glacier du Géant, zone d’accumulation source de la Mer de Glace. L.Moreau 2017

Station météo quasi complète de la Fondation Eau Neige Glace avec Olivier Couach, 2015, 2700m, refuge du Requin.

L’arête vu du Piton Nord de l’Aig. du Midi avec son chemin en Z aménagé l’hiver. L.Moreau 2017.

Luc au glacier de Bionnassay en 2014, forage à la vapeur, pose de balise de fonte (dite d’ablation)

 

 

 

 

A la rencontre de l’histoire avec les Amis du Vieux Chamonix

Nous vous présentons les conférences pour l’hiver 2017 et la prochaine conférence aura lieu le 17 février 2017.
Glacier des Bois – Quand te reverrais-je ?
Suite au climat défavorable depuis la fin du Petit Age Glaciaire (PAG, 1600-1850), le glacier des Bois a tiré sa révérence, disparaissant complètement de la vallée. Nous avons l’impression de perdre nos glaciers, disparition souvent évoquée, voire exagérée, par les médias dans ce contexte de changement climatique. Mais qu’en est-il vraiment ? Leur « retraite » est-elle irréversible ? Nos glaciers ont-ils été déjà aussi petits qu’aujourd’hui ? Le glacier des Bois pourrait-il revenir de nouveau ? Cela est-il prévisible par les modélisations actuelles ?
Si les fluctuations glaciaires sont prises comme un des meilleurs indicateurs climatiques, tout n’est pas si simple car chaque glacier réagit à sa manière au climat avec « un temps de réponse » qui lui est propre selon ses caractéristiques morphologiques et topographiques. Les longues séries de mesures nous permettent aujourd’hui de mieux comprendre pourquoi la décrue actuelle s’accélère, devenant même exponentielle, comme le fût, à l’inverse, la crue des années 1980 quand nos glaciers, reprenant de la vigueur, ont bousculé quelques remontées mécaniques !
Pour une crue de plus grande ampleur comme celle du Petit Age Glaciaire, les volumineux glaciers, beaucoup plus actifs qu’aujourd’hui, sont descendus très rapidement jusque dans le fond des vallées, effrayant les populations. Le danger était bien présent puisque le glacier des Bois détruisit deux hameaux, ceux du Châtelard et de Bonnenuict.
Alors, si ce glacier des Bois redescendait rapidement dans la vallée, serait-il vraiment le bienvenu ?

Conférencier : Luc Moreau, glaciologue
18h. Salle du Bicentenaire – entrée libre